Qu’importe le flacon…

Pourvu qu’on en ait !!!

Le vin c’est mieux avec une bouteille autour

Non seulement en 18 mois les prix ont doublé, mais en plus il n’y a même pas moyen d’en acheter !
Les délais sont à perte de vue, lorsqu’il y a un délai, le tout sans aucune certitude qu’ils soit respecté et des verriers ne vont même pas fabriquer certaines références.

Bon, malgré tout je vais essayer de trouver de quoi mettre enfin en bouteilles les millésimes 2018 et 2019.

A suivre….

Bon allez, j’y vais !

Après de nombreuses semaines à m’entendre demander : « c’est quand les vendanges ? »

Je m’y mets !

Le peaux des merlots est enfin mûre, cela aura pris son temps. Après avoir depuis quelques semaine atteint des concentrations en sucre très élevées il aura fallu attendre que les tanins mûrissent à leur tour.

Début et fin des écoulages

Enfin plutôt LE que écoulage 🥲

Car malheureusement je n’ai qu’une seule cuve à écouler.

En revanche les arômes sont sublimes, un fruité comme j’ai très rarement connu. Je confirme que je vais tenter d’élever ce millesime pour en faire une cuvée spéciale avec l’espoir que la suite se passe comme je l’espère

Dernier de la classe !!!

Pas certain d’être le tout dernier à terminer les vendanges mais si ce n’est pas le cas il doit s’en falloir de peu.

En revanche ce pari risqué a été extrêmement payant car les derniers cabernets récoltés aujourd’hui sont tout simplement exceptionnels, voyez par vous même cette couleur et degré potentiel !!!

Du plus que rare

2021, vivement la fin :-(

Mon pari qualitatif est très largement gagnant

La preuve en image

Malheureusement je savais que suite aux gelées printanières la perte serait énorme mais pas à ce point là…

75% de perte constatée à l’heure de vérité une fois dans les cuves au moins pour les merlots.

Sachant que mes cabernets sauvignon ont plus été touchés la seconde phase de vendanges sera aussi désespérante.

Au moins la qualité est au rendez-vous, je me focalise sur ce bon côté !

C’est quand les vendanges ?

Je sais pas !!!

Quand ça sera mûr…

Et la maturité dépend de la météo et je ne sais pas quelle sera la météo des prochains jours et semaines !!!

Voilà, c’est dit 😜

Ensuite toujours selon cette même météo, nous pourrions être forcés de récolter avant que le raisin ne pourrisse et ne soit à la maturité dont nous rêvons. Bref vous aurez donc compris que la date de récolte n’est pas fixée à un terme précis par une quelconque loi, administration, règle plus ou moins technocratique ou naturelle, ni même par le plan quinquennal de l’ex URSS !!!

Dès que j’en saurai plus bien entendu je vous le dirai, en attendant j’espère juste que la nature ne va pas encore se retourner contre les paysans comme durant tout le reste de cette « annus horribilis »

Vous êtes tous très honnêtes

Voici une quinzaine, en raison de l’annulations des salons et autres conséquences commerciale du COVID, j’ai lancé une publicité via Facebook pour faire découvrir mes vins à de nouveaux clients potentiels.

J’ai fais réaliser de petits échantillons de 2 cl (la quantité que l’on sert habituellement dans les salons pour la dégustation) avec le premier échantillon offert et les suivants crédités en remise sur les futures commandes.

N’ayant pas de moyens pour faire de la pub, j’ai eu peur de devoir faire face à un raz de marée de « profiteurs » . Mais rien de tout cela, une majorité de gens qui ne profitent même pas de la première offerte et des commandes très raisonnables.

Donc je réitère mon offre de déguster mes vins à tous ceux qui aiment les Médoc et les vins de caractère, n’hésitez pas à vous rendre sur cette page pour découvrir mes vins.

%d blogueurs aiment cette page :