Donnez votre avis

Cela fait bien longtemps que j’y pense et voilà je saute le pas !

Merci d’avance de donner votre avis tant sur le nom, le principe que la maquette de l’étiquette

Vous connaissez le Château Hourbanon et peut-être aussi le Château R.C. Delayat, mon second vin.
Cette étiquette a été créée tout début des années 80′ par ma mère, qui sous la pression de gros acheteurs s’est vue contrainte de créer cette marque ex nihilo.
Cela fait trop longtemps (des décennies) que c’est une mode à Bordeaux de créer des noms de Château fantômes, nombre de mes voisins en ont entre 3 et 5, sans parler de très gros domaines et surtout des négociants qui en ont des dizaines sans que cela ne corresponde à une réelle structure de production, quitte à ce que ce fût le cas avant d’être intégrée dans un domaine plus gros après rachat.

Cela fait partie de ces vieilles tradition bordelaises que tous les vins s’appellent « Château » même si il n’y a qu’une dalle en béton entourée de vignes avec deux cuves dessus !!!

Donc dans mon objectif d’honnêteté et de coller aux réalités de terrain, voici ma première étape : Renommer la Cuvée anciennement nommée « Château R.C. Delayat » en : « Arpèges d’Hourbanon »

Bien que référence musicale, au sens figuré j’y vois une déclinaison de Hourbanon avec le lien au terroir dans une version plus souple, fraîche et fruitée. Une première approche des vins du domaine permettant de faire connaissance en douceur.

Le lien avec le « grand vin » : Château Hourbanon très typé Médoc traditionnel de longue garde, riche dense et puissant sera donc dans le nom et tout sera plus clair, plus vrai et transparent !

Cette petite révolution n’est devenue possible que grâce à la fidélité et la confiance de tous mes clients qui croient dans les vins du domaines et comprennent que ce n’est pas d’écrire « Château » sur l’étiquette qui en fait sa qualité…

Dès que mon indépendance commerciale sera suffisante, Château Hourbanon redeviendra Domaine de Hourbanon tel qu’il est apparu en 1893 dans le Féret, l’annuaire « bible » des vins de bordeaux, et que là aussi ma mère qui gérait le vignoble avant moi a été contrainte de changer sous la pression d’Auchan qui refusait d’acheter si elle ne changeait pas domaine en château …

Qu’importe le flacon…

Pourvu qu’on en ait !!!

Le vin c’est mieux avec une bouteille autour

Non seulement en 18 mois les prix ont doublé, mais en plus il n’y a même pas moyen d’en acheter !
Les délais sont à perte de vue, lorsqu’il y a un délai, le tout sans aucune certitude qu’ils soit respecté et des verriers ne vont même pas fabriquer certaines références.

Bon, malgré tout je vais essayer de trouver de quoi mettre enfin en bouteilles les millésimes 2018 et 2019.

A suivre….

Viendez, viendez nombreux

Chers amis parisiens et franciliens, je suis jusqu’à dimanche au salon de Vignerons Indépendants de Paris Porte de Versailles.

Allée G stand 75

Vous remarquerez que d’autres vignerons sont la aussi, donc après avoir fait le plein de Hourbanon vous aurez tout loisir de découvrir un large éventail des vins de France.

Bientôt les salons !

Je vais donc quitter mes chais après avoir terminé les vinifications pour venir près de chez vous vous proposer les millésimes antérieurs prêts à boire.

Salon des Vignerons Indépendants de Lille Grand Palais du 18 au 21 Novembre 2022

Salon des Vignerons Indépendants de Paris Porte de Versailles du 24 au 27 Novembre 2022

Offrez une dégustation d’exception pour Noël

Une belle caisse en bois avec plusieurs millésimes assortis. .

Je vous propose cette belle idée cadeau en trois déclinaisons :

  • La version premium : une caisse de 6 bouteilles avec les millésimes 2008, 2009, 2010, 2011, 2013 et 2015, tous sont déjà prêts à boire
  • La version mini prête à boire : 3 bouteilles avec de grandes années à mettre sur la table dès aujourd’hui avec ces trois millésimes : 2008, 2009 et 2010
  • La version à mettre en cave : 3 bouteilles de Hourbanon à laisser en cave deux à trois ans avec les 2015, 2016 et 2017

Bref, il y en a pour tous les gouts et bourses !

PASSEZ VITE VOS COMMANDES POUR ETRE LIVRES AVANT NOEL

Commandez vite pour être livré à temps

Les transporteurs vont de nouveau être très sollicités durant les prochains jours, je ne peux que trop vous conseiller de commander au plus vite afin que vos vins soient livrés à temps pour Noel.

Je pourrai aussi expédier la semaine 52 pour vos réveillons de Saint Sylvestre

Venez nombreux au salon de Paris

Après une année de « pause » , je vous attends allee C, stand 47 à la Porte de Versailles Hall 7.3

Tous les vins sont à la dégustation

Vous retrouverez les toutes dernières bouteilles des vieux millésimes dont je n’ai plus que quelques bouteilles de 2013 à 2008, mais aussi les plus jeunes, le rosé ainsi que la cuvée spéciale.

Satané assurances

Le vol de mes soi-disant 194 caisses a enfin été expertisé après un mois d’attente. Finalement c’est 247 caisses bois de 6 bouteilles de Chateau Hourbanon 2013, soit un total de 1482 bouteilles.

Medoc Château Hourbanon 2013

Là encore, lenteur et manque de réactivité des assureurs et de leurs experts : rendez vous compte, un mois pour compter 247 caisses manquantes !!!!
Pendant ce temps, mon client attend les vins et moi les sous, bref comme toujours c’est ceux qui ont déjà été victimes qui prennent une double peine en étant pénalisés par la lenteur et le manque d’implication des compagnies d’assurances.

Donc maintenant il faut commander les caisses bois en remplacement, faire imprimer les contre-étiquettes en chinois (car c’est un modèle spécial que je n’ai pas en stock) puis ensuite préparer la commande.
Heureusement qu’il me restait suffisamment de stock !

Mon client est très pressé donc pour lui rendre service je fais au plus vite en espérant sans grande conviction que le remboursement sera aussi rapide.
Mais j’imagine que vous pensez comme moi !!!
Enfin bon, on va encore jouer les banquiers à la place des assureurs qui proposent portant des services bancaires (comme les banques font aujourd’hui de l’assurance…)
Je me demande si c’est la #MACIF qui assure le transporteur 😛 👿

Vous êtes tous très honnêtes

Voici une quinzaine, en raison de l’annulations des salons et autres conséquences commerciale du COVID, j’ai lancé une publicité via Facebook pour faire découvrir mes vins à de nouveaux clients potentiels.

J’ai fais réaliser de petits échantillons de 2 cl (la quantité que l’on sert habituellement dans les salons pour la dégustation) avec le premier échantillon offert et les suivants crédités en remise sur les futures commandes.

N’ayant pas de moyens pour faire de la pub, j’ai eu peur de devoir faire face à un raz de marée de « profiteurs » . Mais rien de tout cela, une majorité de gens qui ne profitent même pas de la première offerte et des commandes très raisonnables.

Donc je réitère mon offre de déguster mes vins à tous ceux qui aiment les Médoc et les vins de caractère, n’hésitez pas à vous rendre sur cette page pour découvrir mes vins.

Le vrai prix d’une bouteille N°1

Voici quelques années, je voulais faire une série d’articles sur ce sujet, mais le temps me faisant défaut le premier article est resté sans suite. Mes « vacances forcées » m’ont donné un peu de temps pour travailler sur le sujet et aussi le fait de devoir faire appel à des prestataires et sous traitants m’a permis d’avoir le prix / coût de nombreux travaux que je réalisais sans compter ce que je pourrai couter si je devais compter mon temps.
J’ai donc maintenant des chiffrages précis de tous les postes de dépenses de toutes les phases de production.

Cette série d’article va être assez complexe, avec des conversions à effectuer. En effet certains coûts sont chiffrés à la bouteille, d’autres à l’hectare et enfin certains au pied de vigne. Je commence donc par une approche simple en redescendant du prix de la bouteille telle que vous l’achetez pour redescendre au prix des 75 cl de vin en cuve juste avant la mise en bouteilles. Comme on dit dans le jargon : du logé au vrac.

Continuer la lecture de Le vrai prix d’une bouteille N°1
%d blogueurs aiment cette page :