Donnez votre avis

2 . 02 . 2023 | commerce, Coups de coeur

Cela fait bien longtemps que j’y pense et voilà je saute le pas !

Merci d’avance de donner votre avis tant sur le nom, le principe que la maquette de l’étiquette

Vous connaissez le Château Hourbanon et peut-être aussi le Château R.C. Delayat, mon second vin.
Cette étiquette a été créée tout début des années 80′ par ma mère, qui sous la pression de gros acheteurs s’est vue contrainte de créer cette marque ex nihilo.
Cela fait trop longtemps (des décennies) que c’est une mode à Bordeaux de créer des noms de Château fantômes, nombre de mes voisins en ont entre 3 et 5, sans parler de très gros domaines et surtout des négociants qui en ont des dizaines sans que cela ne corresponde à une réelle structure de production, quitte à ce que ce fût le cas avant d’être intégrée dans un domaine plus gros après rachat.

Cela fait partie de ces vieilles tradition bordelaises que tous les vins s’appellent “Château” même si il n’y a qu’une dalle en béton entourée de vignes avec deux cuves dessus !!!

Donc dans mon objectif d’honnêteté et de coller aux réalités de terrain, voici ma première étape : Renommer la Cuvée anciennement nommée “Château R.C. Delayat” en : “Arpèges d’Hourbanon”

 

Bien que référence musicale, au sens figuré j’y vois une déclinaison de Hourbanon avec le lien au terroir dans une version plus souple, fraîche et fruitée. Une première approche des vins du domaine permettant de faire connaissance en douceur.

Le lien avec le “grand vin” : Château Hourbanon très typé Médoc traditionnel de longue garde, riche dense et puissant sera donc dans le nom et tout sera plus clair, plus vrai et transparent !

Cette petite révolution n’est devenue possible que grâce à la fidélité et la confiance de tous mes clients qui croient dans les vins du domaines et comprennent que ce n’est pas d’écrire “Château” sur l’étiquette qui en fait sa qualité…

Dès que mon indépendance commerciale sera suffisante, Château Hourbanon redeviendra Domaine de Hourbanon tel qu’il est apparu en 1893 dans le Féret, l’annuaire “bible” des vins de bordeaux, et que là aussi ma mère qui gérait le vignoble avant moi a été contrainte de changer sous la pression d’Auchan qui refusait d’acheter si elle ne changeait pas domaine en château …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
    What Our Clients Say
    157 avis