Je ne m’en lasse pas

Cette année chaque jour, Jean-François et moi nous répétons le plaisir de travailler dans les vignes aussi belles. Cela donne du baume au cœur après toutes ces dernières années de gel, grêle, mauvaise floraison, mildiou et autres très lourdes pertes de récolte.

Cabernets sauvignon en pleine floraison

En espérant ne pas avoir d’incident climatique c’est donc à nous de jouer et bien travailler pour mener toutes ces belles grappes jusqu’à maturité et dans les cuves !

Le bonheur d’aller travailler

Après le catastrophique millesime 2021 ou le gel m’a détruit 90 % de ma récolte, cette année à peine 10% de pertes sur quelques parcelles.

La vigne est magnifique, il y a de belles mannes (grappes de boutons floraux) qui promettent une copieuse récolte.

J’avoue être un vigneron heureux et radieux d’aller travailler dans mes vignes au moins autant que j’étais triste et trainait les pieds l’année dernière 😃

Gel 2022 épisode 1

Bon ben voilà c’est fait, une partie de la récolte vient de disparaître

364 et 365 jours après la grande gelée de 2021 celle de 2022 est malheureusement au rendez-vous.

Heureusement la végétation était moins avancée et les dégâts sont pour l’instant bien plus faibles. Il reste encore plus d’un mois à craindre car en 2017 nous avions gelé les 1 et 8 mai.

A suivre…

La saison de la peur

Alors que les pruniers et cerisiers sont en fleur, certaines parcelles de merlot commencent elles aussi à sortir du repos hivernal.

Les premier pointes vertes

Les belles journées qui se succèdent bien qu’agréable pour le moral font avancer la pousse alors que nous sommes à près de 6 semaines de la fin des risque de gelées.

Après plusieurs années de grandes pertes de récolte je dois avouer mes craintes d’une catastrophe de plus …. Il ne reste plus qu’à espérer !

Début et fin des écoulages

Enfin plutôt LE que écoulage 🥲

Car malheureusement je n’ai qu’une seule cuve à écouler.

En revanche les arômes sont sublimes, un fruité comme j’ai très rarement connu. Je confirme que je vais tenter d’élever ce millesime pour en faire une cuvée spéciale avec l’espoir que la suite se passe comme je l’espère

C’est quand les vendanges ?

Je sais pas !!!

Quand ça sera mûr…

Et la maturité dépend de la météo et je ne sais pas quelle sera la météo des prochains jours et semaines !!!

Voilà, c’est dit 😜

Ensuite toujours selon cette même météo, nous pourrions être forcés de récolter avant que le raisin ne pourrisse et ne soit à la maturité dont nous rêvons. Bref vous aurez donc compris que la date de récolte n’est pas fixée à un terme précis par une quelconque loi, administration, règle plus ou moins technocratique ou naturelle, ni même par le plan quinquennal de l’ex URSS !!!

Dès que j’en saurai plus bien entendu je vous le dirai, en attendant j’espère juste que la nature ne va pas encore se retourner contre les paysans comme durant tout le reste de cette « annus horribilis »

%d blogueurs aiment cette page :