C’est quand les vendanges ?

Je sais pas !!!

Quand ça sera mûr…

Et la maturité dépend de la météo et je ne sais pas quelle sera la météo des prochains jours et semaines !!!

Voilà, c’est dit 😜

Ensuite toujours selon cette même météo, nous pourrions être forcés de récolter avant que le raisin ne pourrisse et ne soit à la maturité dont nous rêvons. Bref vous aurez donc compris que la date de récolte n’est pas fixée à un terme précis par une quelconque loi, administration, règle plus ou moins technocratique ou naturelle, ni même par le plan quinquennal de l’ex URSS !!!

Dès que j’en saurai plus bien entendu je vous le dirai, en attendant j’espère juste que la nature ne va pas encore se retourner contre les paysans comme durant tout le reste de cette « annus horribilis »

Du Hourbanon pour lutter contre le COVID ?!

Les tanins encore une fois avec des effets bénéfiques pour la santé !

Ne me faites pas non plus dire ce que je n’ai pas dit : le vin n’est pas un médicament, mais ne pourrait-on pas le considérer comme d’autre produits que l’on nomme « alicaments » ?

Comme à cette saison il n’y a plus de raisin que sous forme de jus longue conservation, un petit verre de rouge avec un carré de chocolat au moins c’est bon pour le moral !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

A vos commandes, les cartons sont arrivés

Tout juste déchargés je vais pouvoir préparer les commandes en attente depuis trois jours.

4 palettes de cartons spéciaux expédition

Et si j’en manque il ne faut qu’une petite semaine pour être livré.

Quel Hourbanon boire avec ça ?

Les vignes fraîchement labourées, qui font apparaître petites graines et insectes, attirent le repas qui va avec mes vins !!!

Le repas arrive par ses propres moyens
Beau coq faisan dans les vignes bio

Je vous propose une belle recette de faisan pour accompagner les Hourbanon 2008, 2011 et 2012, des millésimes mûrs, tout en finesse et élégance pour s’accorder avec cette viande délicate.
Pensez à les aérer au moins une demi-journée, voire la veille ou à les passer en carafe une bonne heure avant de passer à table

INGREDIENTS :
1 faisan découpé, 200 g de lardons, 200 g de petits oignons nouveaux, 300 g de champignons de Paris, 1 verre de vin blanc, 20 cl de bouillon de volaille ou de bœuf, Quelques brins de persil, Huile de tournesol pour la cocotte, sel et poivre noir

  1. Salez et poivrez les morceaux de faisan. Versez un fond d’huile dans une cocotte et faites-y dorer les morceaux de faisan sur toutes leurs faces à feu vif pendant 15 min environ.
  2. Plongez les lardons quelques secondes dans une casserole d’eau bouillante pour les blanchir puis égouttez-les. Épluchez les oignons. Lavez les champignons et coupez-les en quartiers. Videz la graisse de la cocotte et ajoutez les lardons, les oignons et les champignons. Mélangez, couvrez et laissez cuire pendant 5 min.
  3. Versez le vin blanc, laissez bouillir 5 min puis ajoutez le bouillon. Couvrez et laissez cuire pendant 45 min en remuant de temps en temps.
  4. Servez le faisan avec la garniture et le jus de cuisson bien chaud. Décorez avec un peu de persil haché.
A table !

Labours d’hiver

Je tente tant bien que mal de faire les labours d’hiver cette année et de faire rentrer les choses dans l’ordre après plus de deux années durant lesquelles beaucoup de travaux n’ont pas été réalisés comme ils l’auraient dû, voire pas du tout faute de moyens humains, techniques ou financiers.

Le résultat me plaît bien.

C’est évidemment toujours compliqué tant que l’adaptation de mon poste de travail n’est toujours pas réalisée et que je n’ai aucun moyen financier pour ce faire…

C’est une fois de plus grâce à de bonnes âmes que tout cela est possible, j’en profite une fois de plus pour remercier Rémy FAUCHEY, un grand monsieur et grand vigneron du Château L’Inclassable

Écoulages 2020

Étant donné les conséquences des gelées, la sécheresse et une floraison perturbée les volumes sont très réduits et il ne nous a fallu que deux jours pour écouler …

Remplissage des cages de pressoir
Mon pressoir : 88 ans et toujours fringant !

Un très joli millésime, beaucoup de fruit, de très beaux équilibres se dégagent déjà. Je le soupçonne de s’épanouir dans les semaines / mois à venir.