Le coin des bonnes affaires

En exclusivité sur la boutique, le coin des bonnes affaires.

Vous y trouverez notamment les « déclassés ».
Mais c’est quoi les déclassés me direz vous.
Ce sont des bouteilles dont l’habillage est défectueux, étiquettes abîmées, mal posées, mal imprimées. En ce moment les stocks de déclassés sont importants car un transporteur a renversé une palette et j’ai donc eu un retour avec beaucoup d’étiquettes tachées.

C’est donc jusqu’à 26% de remise !!!

La Verticale du Médoc

Souvent les journalistes, sommeliers et autres professionnels du vin parlent de « verticale », mais qu’est-ce donc ?

La verticale est une dégustation de plusieurs millésimes d’une même appellation ou région et mieux encore du même vin. Cela est assez rare.

Je vous propose une verticale en Médoc, évidement en Hourbanon. 6 millésimes de grande qualité, comprenant 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012

vin-mpedoc-verticale 2007 2012

Vous pourrez ainsi déguster à votre convenance tous ces vins. Que ce soit à l’occasion d’une soirée thématique entre amis ou en famille ou bien petit à petit dans votre intimité et en toute quiétude.
Vous verrez ainsi la personnalité de chaque millésime et l’effet du vieillissement.

En mémorisant bien le style de chaque année, vous serez ensuite plus forts pour identifier d’autres millésimes en dégustation à l’aveugle au sein de la grande famille des vins de Bordeaux. Car le style du millésime est valable pour toute une région/appellation.

Bref apprenez en vous amusant et en partageant un bon moment de convivialité !

Rendez vous à cette adresse : https://www.vin-medoc.oxatis.com/la-verticale-c2x15089056

Raz le bol de 2005, 2009 et 2010

Non cette fois ce n’est pas une faute dont je suis habitué, c’est la conjonction de ras le bol et raz de marée, tellement le bol est plein.

Ces trois millésimes sont bien évidement merveilleux, magnifiques, superbes, exceptionnels, hors du commun j’en passe et des meilleures. Mais n’oublions pas que ces vins ont atteint des niveaux de concentration jamais vus. En Pour prendre un repère qui parle à tous, je vais me baser sur le « degré », certes ce n’est pas tout mais c’est un indicateur important et un repère. Historiquement à Bordeaux, la moyenne de nos vins est aux alentours de 12 à 12,5 % vol, or 2005, 2009 et 2010 sont entre 13,5 et 15 % vol Nous avons donc atteint ces années là des concentration record, tant en alcool que pour tout le reste.

Alors messieurs les journaliste et autres snobinards, arrêtez d’ériger ces trois années e nouveau standard de la bonne année, ce ne sont que trois sur des centaines. Faites appel à votre mémoire, et rappelez vous que jusque dans les années 90, la chaptalisation à 2% vol était pratique courante, et que les millésimes encensés à l’époque comme 1995, 1996 était assez loin de ces niveaux de concentration.

Pour faire un parallèle, je parlerai de cuisine. Mangeriez vous du cassoulet, du gras double, du tablier de sapeur ou tout autre plats délicieux mais lourd tous les jours ?
M’est avis que la réponse est non !
En revanche un simple steak probablement plus. Eh bien pour les vins c’est pareil. Les autres millésimes qui ne sont pas hors norme méritent toute votre attention et votre considération, car eux ils font preuve de finesse, subtilité, fraîcheur, légèreté.

Nos connaissance actuelles et nos moyens technique nous permettent de ne plus faire de mauvais vins les soit disant mauvaises années, mais des vins plus frais, plus léger, plus « gouleyants »

A bon entendeur salut !

Explosion de cassis et de mûre

Lors d’un petit bâtonnage sur mes premières cuves de merlot en toute fin de fermentation alcoolique, une explosion aromatique de cassis et de mûre sublime presque « confituré » !

Voilà un millésime que j’ai vraiment hâte de vous présenter, il sera dur d’attendre deux ans ! Mais les bonnes choses ça se mérite.

Cuvée rémi ça se précise

Ma petite cuve de cabernet franc un peu agrémentée de cabernet sauvignon, est superbe, je vais donc dans quelques semaines en descendre en fûts neuf pour prévoir un peu de Cuvée Rémi 2010. Il faudra ensuite qu’il se comporte bien jusque dans l’été 2012.

A suivre…

Enfin seul !

Voilà les vendanges sont terminées, je vais enfin pouvoir me consacrer entièrement à la vinification de ce magnifique millésime 2010, qui mérite beaucoup d’attention. Mon groupe de froid est réparé depuis samedi soir, le retard a été rattrapé, c’est donc avec tout le temps nécessaire et avec la plus grande sérénité que je vais donc me consacrer maintenant à ces vinifications.

Il va me falloir mettre en œuvre quelques efforts supplémentaires, car comme m’a dit un œnologue voici quelques jours : « Même les mauvais vont faire quelque chose de correct »
Je ne sais pas si je fais partie des bons, en tous les cas je fais des efforts pour y arriver !

? Cuvée Rémi 2010 ?

Y aura-t-il une Cuvée Rémi en 2010 ? Pour l’instant, mes cabernets francs sont superbes, mais en trop petite quantité, j’ai donc été obligé pour compléter ma petite cuve de mettre un peu de cabernet sauvignon. L’assemblage est pour le moment très intéressant.
A suivre …

A propos des analyses

Tout le monde connait la réputation du fameux 2009, alors pour ne pas prêter le flanc à la critique de ceux qui vont dire que les vignerons disent toujours que le vin sera excellent, voici la preuve par les analyses.

Je vous laisse juge de la qualité de 2010 en Médoc !