Il en reste quand même

Ce n’est pas catastrophique mais il y a environ 15% de perte. A voir ce que donneront les bourgeons qui sont épargnés ( mais dont les grappes pourraient avoir souffert) et surtout tenir jusqu’à début mai , date à laquelle nous avions gelé en 2017 …

Trouille sur le Médoc

Après « Peur sur la ville », trouille sur le médoc.
L’hiver clément les température très douces font pousser la vigne beaucoup plus tôt que la « normale ». Il me revient alors en mémoire la grande gelée noire du 21 avril 1991, et je me dis qu’il y a encore un mois à espérer ne pas avoir une matinée à -3’C ….
Et il faut avouer que ce risque après une récolte 2013 très très très petite cette perspective fait peut. Mais c’est le lot du paysan : avoir peur que le ciel lui tombe sur la tête !!!

20140329-122330.jpg