Il en reste quand même

Ce n’est pas catastrophique mais il y a environ 15% de perte. A voir ce que donneront les bourgeons qui sont épargnés ( mais dont les grappes pourraient avoir souffert) et surtout tenir jusqu’à début mai , date à laquelle nous avions gelé en 2017 …

Trouille sur le Médoc

Après « Peur sur la ville », trouille sur le médoc.
L’hiver clément les température très douces font pousser la vigne beaucoup plus tôt que la « normale ». Il me revient alors en mémoire la grande gelée noire du 21 avril 1991, et je me dis qu’il y a encore un mois à espérer ne pas avoir une matinée à -3’C ….
Et il faut avouer que ce risque après une récolte 2013 très très très petite cette perspective fait peut. Mais c’est le lot du paysan : avoir peur que le ciel lui tombe sur la tête !!!

20140329-122330.jpg

21 avril la peur !!!

La peur du 21 avril peut revêtir différentes expériences et passé voire pasif.

En  plouc, le 21 avril fut en 1991 une gelée historique qui touchât toute la France et entrainât une perte de récolte astronomique pour quasiment tous les vignerons.

Chacun sa mémoire et ses conséquences. Car une telle gelé a des répercutions sur plusieurs millésimes à suivre !!!