Le Buzz ou le Blues du Cru Bourgeois ?

Voici quelques jour j’ai exprimé mon avis et mes intentions vis à vis de ce classement trop et mal refondu ces dernières années.
Hier cet article a été repris par le blog du Grand Jury via un site fort intéressant la passion du vin .
Je suis bien évidement ravi de cette vitrine qui m’est offerte, car quand on est un illustre inconnu et que l’on cherche à sortir un peu de cet anonymat,  tout est bon à prendre.

Mais je suis aussi conforté dans ma pensée. En effet les différentes réactions et commentaires sur l’évolution des Crus Bourgeois que j’ai put lire et entendre vont dans le même sens, empreints de doute, ou tout au moins, de profond questionnement.

Je suis aussi profondément attristé par cette fin programmée de cette mention historique que beaucoup ont défendue et promue au travers de leur engagement.

Certains grands noms étaient déjà sortis de ce classement en 2003, et les échos qui se font en ce moment semblent aller dans le même sens que moi. J’entends çà et là dire que tel ou tel exploitation, domaine ou château se retire du classement. Étrangement ou logiquement les noms que j’ai entendus jusqu’à maintenant concernent des vins de qualité plus ou moins connus. A se demander qui restera dans ce pseudo classement ?

Petite explication de texte :

Continuer la lecture de Le Buzz ou le Blues du Cru Bourgeois ?

Fin du Cru Bourgeois

Voilà c’est dit c’est fait je ne présente plus mes vins au Cru Bourgeois.

2008 fut le premier et le dernier de ce nouveau classement hors de prix, usine à gaz et à mon avis peu opportun et très mal géré.

Je m’explique :

  • Hors de prix : pour 2008, sur une production de 40 000 bouteilles tous frais confondus, ce « Cru Bourgeois » m’aura couté environ  50 centimes par bouteilles. Sacha,t que je continuerai bien entendu à produire de la même manière et de tout faire pour progresser, je ne vais pas augmenter mes prix pour un classement qui ne change pas la face du monde.
  • « Usine à gaz » : des procédures complexes, lourdes et hasardeuses. Géré pare le bureau Véritas, lors de la visite d’éligibilité de l’exploitation, pas de comptage des cuves, de contrôle de la quantité de moyens de production par rapport à la surface, du nombre de barriques ou autre. Non rien de tout cela, mon éligibilité a été suspendue parce que je n’avais pas tondu !!!!!!!!
    Franchement je suis pas convaincu que trois mauvaises herbes au milieu de ma cours affecte la qualité de mes vins. En revanche, le nombre de cuves, de pompes, la présence de moyens de régulation des températures, les barriques, qui n’intéressaient pas le contrôleur, sont à mon avis des éléments qui peuvent aider à produire mieux et meilleur, même si ce n »est pas indispensable.
  • Peu opportun : Le classement est maintenant annuel. Il me semble que de nombreux concours et guides existent pour établir une hiérarchie qualitative sur chaque millésime. L’objectif d’un classement tel que celui ci est à mon sens plutôt à faire sur une certaine duré comme il était prévu de 2003, et comme c’est le cas pour les Crus de Saint Emilion.
    Déjà seul ce point m’avais fait hésiter à présenter le millésime 2008.
  • Mal géré : je ne parle pas de leur comptabilité, mais de le communication qui a lieu sur les Crus Bourgeois. L’alliance demande des cotisations astronomiques, prélève des frais monstrueux, et personne ou presque ne sait vraiment à quoi correspond le terme de Cru Bourgeois. Je suis bien placé pour dire cela grâce à mes salons. En effet, parmi les gens intéressés et curieux des vins, une infime minorité a une idée claire et juste de ce classement.
    Et je vous avouerai que classement annuel, je ne le sais plus très bien moi même !!!
    750 € par adhérent ont été demandés pour la parution du classement du millésime 2008 et la communication sur ce tout premier nouveau classement. Or il leur a fallu 15 jours pour mettre leur site à jour, et www.hourbanon.com fut le premier site francophone au monde à faire paraitre le classement. Je trouve qu’avec un budget communication de plus de 250 000 € , avoir tenté de faire du ‘ buzz  » c’est pitoyable de ne pas mettre son site à jour le jour J. 🙁

Donc voilà, 2009 qui sera en vente dans quelques semaines ne sera pas Cru Bourgeois.
C’est dommage car Hourbanon fut classé Cru Bourgeois dès 1898 !!!!!!

Cru Bourgeois enfin, quoique !

Après avoir longtemps cherché, j’ai trouvé un seul article étranger donnant le palmarès, mais toujours rien en France. Dommage !

Retrouvez le palmarès ici sur le seul site francophone à le publier !!!!

Crus Bourgeois le flop ?

Hier paraissait le classement officiel des Crus Bourgeois millésime 2008, L’Alliance avait même fait des conférences de lancement le 22 septembre.

Résultat hier et aujourd’hui RIEN !
RIEN sur le site Internet de l’Alliance RIEN sur Google, RIEN sur le journal, RIEN sur Internet RIEN NULLE PART. ou bien mon ordinateur est une machine à remonter le temps sur Internet !!!

Après avoir voulu garder le plus grand secret jusqu’à la date officielle de présentation, demandé aux domaines ayant obtenu la reconnaissance une participation exceptionnelle (surtout exceptionnellement élevée) permettant d’arriver à un budget promotionnel à 6 chiffres ! RIEN

Serait-ce la chronique d’un flop ? J’espère vraiment pas. Après tous les efforts menés par le personnel de L’Alliance, ses administrateurs et tous les prétendants au titre, je prie pour que c e ne soit qu’un retard à l’allumage !!!!
Mais avouez que c’est rageant lorsqu’on a vu le plus grand mystère entretenu savamment durant des mois, dans l’espoir de faire du buzz, et qu’au lendemain de la parution officiel, rien, pas un mot nulle part ….

Cru Bourgeois J-2

Plus que 2 jours avant la parution officielle du palmarès des Crus Bourgeois pour le millésime 2008.

Petit rappel des faits :
suite à l’annulation du classement 2003, tous ceux qui avaient légalement utilisé la mentions Cru Bourgeois, que ce soit suite aux différents classements (1932, 1975, 2003) ou encore ceux qui adhéraient au syndicat des Crus Bourgeois jusqu’en 2003. Tous ces domaines et noms commerciaux pouvaient se revendiquer de la mention Cru Bourgeois, soit une estimation jusqu’au millésime 2007 inclus presque 650 nom de domaine utilisaient à tort ou à raison la mention si convoitée. Pour 2008 seulement 247 exploitation pouvaient prétendre à cette mention, qui fera partie des heureux élus dans deux jours ? To be continued !

Quoi qu’il en soit, le nombre de prétendants à réduit de plus de moitié, et il semblerai que ceux qui ont obtenu cette si précieuse reconnaissance aient été contraints de ne présenter que la meilleure sélection. Résultat des courses, les volumes de Cru Bourgeois vont drastiquement réduire à partir du millésime 2008.

Rendez vous le 23 septembre ….

La refonte totale

Mise en vidéo de la mise en bouteilles ;-)

Mise en Bouteilles du Hourbanon 2008.
A Hourbanon on fait tout nous même. Dans la journée, notre bonne vieille petite machine qui fête ses 26 ans nous embouteille jusqu’à 15 000 bouteilles.

[stream flv=x:/www.hourbanon.com/wp-content/uploads/2010/09/Mise-Hourbanon-2008.flv embed=false share=false width=450 height=253 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false /]

Cru Bourgeois :-)

Examen réussi pour le Hourbanon 2008, qui vient d’obtenir sa reconnaissance en Cru Bourgeois.

Une épée de Damoclès planait jusqu’au passage du facteur. Même si chaque année je fais tous les efforts pour que le vin soit le meilleur possible, la nouvelle formule des Crus Bourgeois gérée maintenant par le bureau Veritas, passe par une dégustation. Comme vous le savez une dégustation est aléatoire, c »est pour ça que malgré tous mes efforts, le doute subsiste, et un doute de cette ampleur ça ronge un peu !

En effet rendez vous compte qu’auprès d’une certaine clientèle de professionnels, la mention Cru Bourgeois permet de vendre alors que de se retrouver sans cette mention le vin devient invendable auprès de cette clientèle. Je vous laisse imaginer les conséquences sur la pérennité d’une entreprise qui se voit refuser la reconnaissance Cru Bourgeois une année après en avoir toujours bénéficié, c’est presque la faillite assurée.

Mais bon me voilà sauvé.
Malheureusement autant il n’est pas besoin d’être devin pour savoir que la non reconnaissance en Cru Bourgeois aurait eu des conséquences désastreuses, autant il est encore trop tôt pour dire si d’avoir la reconnaissance va avoir une bonne influence sur les ventes auprès de la clientèle professionnelle tant attachée à la mention Cru Bourgeois.

Bientôt in petit tutoriel sur ce fameux « bazar » des Crus Bourgeois pour expliquer plus en détail la procédure etc.
To be continued …..

Assemblage forcé :-(

Changement de planning.

Cette année, suite à la réforme des Crus Bourgeois, je suis obligé de changer mes dates d’assemblage et de préparation des vins. Habituellement, je soutirais et assemblais les vins dans le courant de l’été, mais c’était sans compter sur les nouveau protocole du classement Cru Bourgeois.

En eet les dernières dates de dégustation pour obtenir l’agrément en Cru Bourgeois sont au mois de juin !!!!!!!
Il me faut donc réalise mon assemblage dès maintenant 🙁

Ca ne me convient pas bien, mais n’ayant pas encore suffisamment de renommée personnelle, je suis « obligé » de me conformer à cette procédure bien mal gré.

J’espère avoir cet agrément après avoir été obligé de modifier mes technique d’élevage. En effet en plus du risque habituel d’échec, je n’ai pas préparé mes vins en me basant sur un élevage court.
On verra bien !!!!!!!!!!!!