Vivement la fin de la semaine …

Voilà des semaines comme j’aimerai ne pas en avoir.

Une succession d’emm…. bon on va dire d’embêtements !
Tout s’y est mis :
Mardi la tringle de boite de vitesse de mon enjambeur casse, pour faire des économies, je la ressoude, mais le tube tout fin n’est pas évident à souder à l’arc : ça fond …
A peine reparti, une courroie de la rogneuse qui lâche, évidement le concessionnaire qui m’a vendu la rogneuse il y a trois ans n’a jamais de stock !!!!

Mercredi, c’est toute la bureaucratie qui s’y met. Un enlèvement prévu pour le 9 juillet et pan ! le camion dans la cour, avec évidement les vins pas accessibles, l’imprimante en panne, et la batterie de l’élévateur déchargée. Sans parler de la gentille cliente qui m’a averti que le paiement sécurisé de la boutique était en panne.Et pour finir quand les ennuis n’arrivent pas tous seuls, c’est nous qui faisons des bêtises, on s’est trompés de vin pour une commande à expédier en Chine, moralité il faut étiqueter 600 bouteilles du bon millésime cette fois et immédiatement, et pour une autre commande pour le Japon, on s’est trompé et on a conditionné le vin en cartons de 6 bouteilles alors que le client veut absolument des cartons de 12 bouteilles, moralité on rouvre les cartons pour remettre les bouteilles dans les bons !!!

La loi des séries, il faut bien faire avec, mais ça va faire du bien quand les ennuis seront plus dilués dans le temps !

Ce contenu a été publié dans commerce, Vigne, Vin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire