Qu’acheter pour les fêtes ?

Quel vin choisir pour les fêtes et pour quels plats, voilà une question récurrente à laquelle je vais apporter ma petite contribution.

Un premier bout de la réponse est : un vin que vous aimez. Je sais que ça a l’air bête à dire et même à écrire mais c’est primordial, j’ai un ou deux clients qui adorent mon vin avec des huitres, ce qui va à l’encontre de toutes les « conventions », mais c’est leur plaisir!!!
Donc ne vous laissez pas dicter le gout de certains qui n’ont d’ailleurs pas toujours autorité pour donner ce genre de conseils. Je ne peux moi même vous donner que quelques pistes.

Le Hourbanon est un vin aux tanins fins et puissants, il accompagne généralement viandes rouges, gibiers et plats en sauces, fromages, et fait aussi merveille sur les volailles riches et préparées que l’on a l’habitude de servir lors des repas de fêtes.
Le Delayat quant à lui est plus souple et mettra en valeur vos viandes rouges et volailles.

Voici donc ma notation actuelle qui prend en compte l’age de chaque millésime et son évolution.

  • Hourbanon 2002 : mature, ouvert, les tanins sont bien fondus et soyeux, les arômes de fruits murs et confits se mêlent aux notes épicées : le vin des fêtes par excellence. ©©©©
    Médaille d’Or au concours de Mâcon
  • Hourbanon 2003 : rond et généreux, encore frais et fruité, il développe néanmoins force et caractère : c’est le millésime plaisir. ©©©©
    Médaille d’Or au concours de Bruxelles
    Médaille de Bronze au Concours de Bordeaux
    Mention « Excellence » blog VinsurVin :
    « Château Hourbanon, Médoc, Château Hourbanon, 2003 . Un nez très net, pointu, sur la violette, le cassis croquant. Un vin léger, fruité dans un premier temps avant que puissance et matière ne s’expriment de concert. Un vin parfumé, bien vêtu et avec beaucoup d’esprit. Le gendre idéal, en somme. »
  • Hourbanon 2005 : bien qu’un peu jeune, sa force, sa puissance, sa richesse, sa complexité le en font déjà un vrai régal. ©©©
    Médaille D’OR au Concours de Bruxelles
    Médaille d’Argent au concours de Bordeaux
    Médaille de Bonze au Concours de Vignerons Indépendants
    15/20 dans la RVF novembre 2010 spécial salon de Paris :
    « Découverte : Arrondi par le temps et déjà plaisant, il fera une excellente bouteille pour le fêtes »
  • Hourbanon 2006 : fin et subtil, manquant encore un peu de maturité, laissez le dormir encore au moins un an en cave. ©©
    « Comended » à l’International Wine Challenge (Londres)
  • Hourbanon 2007: Encore sur son fruit frais, puissant et soyeux il séduira les amateurs de vins jeunes pour le fêtes, et dans deux ans il fera le bonheur des amateurs de vins plus mûrs. ©©
    Médaille d’Or au Concours de Vignerons Indépendants
    Médaille d’Argent à l’international Wine Challenge (Londres)
  • Hourbanon 2008 : sur les arômes de fruits rouges et noirs très  frais avec de la vivacité et du  « punch », il est lui aussi et pour l’instant destiné aux amateurs de vins jeunes ©©
    Classé Cru Bourgeois du nouveau classement  (246 « heureux élus sur 497 candidats)

Tout cela sans oublier les blanc de mon ami Olivier, l’Entre Deux Mers pour les poissons, l’apéritif et le Cadillac pour le traditionnel foi gras.

J’espère que ces quelques indications vous auront aidé dans votre choix. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour compéter ces infos ou pour demander des précisions.

Ce contenu a été publié dans commerce, degustation, gastronomie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire