Gueule de bois…

Voilà ! Après une nuit agitée, une journée de désemparement le premier bilan

On tente de reprendre un peu d’espoir, faire un traitement pour ne pas aggraver les choses avec quelques bio-stimulants ( je rassure les esprits critiques ce sont des extraits d’algues, homologués en bio) dans l’espoir de pouvoir sauver quelques grappes.

Il va ensuite falloir s’armer de quelques jours de patience et espérer que certains morceaux de grappe arrivent tout de même à fleurir, histoire de faire quelques barriques de vin au moins pour ma consommation personnelle !!!!

Orage de cons !!!!!! Ô rage de cons !!!!!!

Comme si les aléas climatique ne suffisaient pas les cons s’en mêlent….

Touché très fortement par la grêle, je suis agriculteur et cela fait partie des risques du métier. Même si c’est très douloureux lorsque ça arrive ce sont certains de mes risques professionnels je les accepte.

Mais que les cons ferment leurs gueules !

Lu sur les site Sud Ouest et France Bleu Gironde en commentaire aux article sur l’orage qui a ravagé les exploitation de nombreux vignerons :

Je veux bien prendre sur moi de supporter les risques inhérents à ma profession, mais devoir faire face à tant de bêtise, méchanceté gratuite, inepties cela me révolte.

Que ces gens comprennent que nous avons travaillé depuis des mois pour produire, que nous avons dépensé beaucoup d’argent pour assurer cette production et qu’en 15 minute tout cet argent et ces efforts ont été réduits à néant.
Que n’ayant pas de production nous n’aurons peut être pas pas les moyens de produire de nouveau.
Que nous n’aurons pas de revenus pendant au moins un an et que l’emploi de nos salariés est menacé.
Mais au vu de ces commentaires je pense que l’ordinateur individuel et le « smartphone » ne sont toujours pas vendu ni avec un minimum d’éducation ni aucun neurone pour pouvoir au moins tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant d’en faire sortir des choses tellement putrides qu’on ne pourrait même pas fertiliser un champ avec.

NDLR : Toutes mes excuses pour mes propres fautes d’accords et autres coquilles mais j’écris cela sous la colère

%d blogueurs aiment cette page :