Pari gagné ;-)

Mon « levurage » à la vigne s’est avéré payant dans tous les sens du terme : d’une part cela m’a coûte 90 € par hectare mais surtout le résultat est là. La levure s’est implanté et a empêché le Botrytis de se développer.

Comme vous pouvez le voir sur la photo les grains atteints au milieu de la grappe ont séché et n’ont pas contaminé  le reste de la grappe.

vin-medoc botrytis stoppé

Résultat, j’ai put attendre lundi pour récolter des Merlots parfaitement mûrs et avec maximum 5% de pourriture sur les parcelles les plus sensibles