Labours d’hiver

Je tente tant bien que mal de faire les labours d’hiver cette année et de faire rentrer les choses dans l’ordre après plus de deux années durant lesquelles beaucoup de travaux n’ont pas été réalisés comme ils l’auraient dû, voire pas du tout faute de moyens humains, techniques ou financiers.

Le résultat me plaît bien.

C’est évidemment toujours compliqué tant que l’adaptation de mon poste de travail n’est toujours pas réalisée et que je n’ai aucun moyen financier pour ce faire…

C’est une fois de plus grâce à de bonnes âmes que tout cela est possible, j’en profite une fois de plus pour remercier Rémy FAUCHEY, un grand monsieur et grand vigneron du Château L’Inclassable

Laisser un commentaire