Le vrai prix d’une bouteille No 1

Las de certaine réflexions et critiques, mais aussi toujours dans un esprit de transparence et d’honnêteté, je vais détailler dans une série d’articles tous les frais imputable à la production d’une bouteille de Hourbanon, puisque c’est l’exemple que je connais le mieux.

En préambule je précise que ces calculs sont simples et ne tiennent pas compte de l’inflation ( à ne pas confondre avec ……) qui est de 2% par ans minimum. Pour exemple une bouteille de 2003 a subit depuis octobre 2003 15,5% d’inflation cumulée, ce qui veut dire que si elle valait 10 € à produire à l’époque, je devrais la vendre 11.55 € aujourd’hui.

Aujourd’hui nous allons partir de la bouteille prête à boire et donc du prix que vous, consommateurs payez : soit en moyenne et pour simplifier pour mes vins 10 € TTC la bouteille (Toutes Taxes Comprise)

Prix de vente 10 €

Nous allons progressivement retirer :
19.6 % de TVA =  8.37 €
la bouteille vide (25cts) = 8.12 €
le bouchon (20cts) = 7.92 €
l’étiquette (6cts) = 7.86 €
la contre étiquette (3cts) = 7.83 €
la capsule (3cts) = 7.80 €
le carton (13cts à la bouteille) = 7.67 €

A ce stade, nous sommes revenus au prix du vin dans la cuve, mais je n’ai pas compté le temps de préparation consacré à la mise en bouteille puis à l’étiquetage. En effet ce temps est le mien et celui de mon épouse et il vaut mieux ne pas le compter si on ne veut pas se faire peur ! A titre d’exemple en tant que chef d’entreprise, je suis assimilé à un cadre supérieur dirigeant et si j’étais salarié mon salaire serait aux alentours de 3500 € et couterai presque le double à mon employeur une fois ajoutées toutes les charges sociales et autre cotisation cadre et avantages en nature (voiture etc.)

Maintenant attaquons les taxes et autre « joyeusetés » : les prélèvements obligatoires

Nous partons donc pour 75 cl de 7.67 €
enlevons maintenant  :
Les 5% de pertes constatés en général lors de l’élevage long (18 mois en barrique) 5 % = 7.28 €
les prestations viniques : c’est une taxe en nature, nous devons donner 3 % de notre production à l’état = 7.06%
les droits de circulation pour les alcools (3cts) = 7.03 €
Les cotisations interprofessionnelles (7cts) qui est la fameuse cotisation volontaire obligatoire ! = 6.96 €
les cotisations au syndicat viticole de l’AOC MEDOC (4cts) = 6.92 €

Ah ! j’oubliais aussi de compter les machines : une étiqueteuse 17 000 € une laveuse de bouteilles : 15 000 € une embouteilleuse : 17 000 €, les caisse palette de stockage (120 € pour 600 bouteilles), le matériel de manutention tel que trans-palette (environ 300 €) un chariot élévateur : 20 000 €
Et bien entendu les bâtiments de stockage et conditionnement. Mais par contre là en dehors d’une valorisation purement comptable qui ne signifie pas grand chose je ne suis pas en mesure de donner un prix.

Bon voilà en oubliant notre temps et les investissements la bouteille a déjà fondu de plus de 30 % et tout ça petits centimes par petits centimes !
J’en profite pour essayer de faire passer le message à ceux qui critiquent les prix, sans savoir ce qu’il y a derrière, simplement parce que sur internet ou au supermarché en tête de gondole on trouve moins cher !

Je vous donne rendez vous dans un prochain numéro pour continuer d’analyser le prix d’une bouteille de Hourbanon

Ce contenu a été publié dans commerce, Divers, Vin, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire