Hourbanon 1980

Suite à de chaleureux échanges avec Monsieur A. Qui m’a fait de dithyrambiques compliments sur mes vins et plus particulièrement sur un Hourbanon 1980, cela a piqué ma curiosité !

En effet, 1980 était un millésime assez médiocre, ce que m’a confirmé ma mère qui l’a vinifié. Ajoutez à cela que Hourbanon n’est qu’une petite exploitation qui ne disposait d’encore moins de moyens à cette époque qu’aujourd’hui.
Mais je suis quand même allé chercher une bouteille. Et quelle ne fut pas ma surprise après trois bonnes heures de carafe à décanter de le voir reprendre un peu de corps.

Bon sur un vin de cette qualité et de cet age, on est sur la pente déclinante depuis bien longtemps, mais il restait encore quelque chose ! Le charme de ces vins un peu désuets avec une évolution que j’ai l’habitude de qualifier « d’arsenic et vieille dentelles »

Cela dit il ne faut pas s’attendre à beaucoup de puissance et de volume. Mais grâce à l’acidité et au cabernet, il restaient quelques notes de pruneau, griotte, noyau, sous bois. Une complexité intéressante tout en finesse et en subtilité, ce qui somme toute est assez logique à cet age !

A moins que vous soyez amateur de ces vins très évolués ou que vous souhaitiez parfaire votre culture œnologique ou encore que vous soyez très très curieux, je vous déconseille de laisser vieillir autant vos vins.

Ce contenu a été publié dans Coups de coeur, degustation, Vin, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire