Je croise les doigts

Toutes les analyses le confirment, pour l’instant 2010 est au moins égal à 2009, qui était déjà une année historique.

Il faut croire que le réchauffement climatique n’est pas une légende, n’en déplaise à Monsieur Claude ALLÈGRE.
Certes il ne s’agit pas de réchauffement en tant que tel, mais plutôt ces dernières années d’arrières saisons très belles, réunissant tous les ingrédients pour de grand vins.
Si la météo se maintient et que l’épisode d’averse d’aujourd’hui s’arrête là j’espère attendre le 4 octobre pour vendanger, quoiqu’il en soit, les raisin sont déjà bien mûrs et si je devais avancer la date de quelques jours, le qualité n’en souffrirai pas.

Ce contenu a été publié dans Vigne, Vin, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire