Gueule de bois…

Voilà ! Après une nuit agitée, une journée de désemparement le premier bilan

On tente de reprendre un peu d’espoir, faire un traitement pour ne pas aggraver les choses avec quelques bio-stimulants ( je rassure les esprits critiques ce sont des extraits d’algues, homologués en bio) dans l’espoir de pouvoir sauver quelques grappes.

Il va ensuite falloir s’armer de quelques jours de patience et espérer que certains morceaux de grappe arrivent tout de même à fleurir, histoire de faire quelques barriques de vin au moins pour ma consommation personnelle !!!!

Ce contenu a été publié dans Vigne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire