Traffic de raisin :-(

Je vais encore me faire des ennemis ! Mais qu’importe, ces gens dont je vais parler ne méritent aucune considération.

La fin des vendanges approche, et certains vignerons ont trop de raisin.Ils ont déjà rempli leur chai avec ce qui est autorisé de produire et il reste du raisin sur pied. La loi es claire, le surproduction au delà des quotas doit être récoltée, vinifiée et envoyée à distiller dans une distillerie d’état. Mais certains petits malins essayent de vendre leur surproduction à des collègues, comme moi, qui n’atteignent jamais les quotas.
Il peut arriver que l’on ne maîtrise pas totalement les rendements, mère nature nous joue parfois de sales tours (gel, grêle …), mais à d’autres moments elle donne plus que prévu. D’un autre coté, des vignerons surproduisent systématiquement !

Soit, un vignerons se retrouve avec un peu trop de raisin et il préfère en faire profiter un collègue plutôt que de se donner de la peine pour donner ce surplus à l’état, car il s’agit bien de le donner  ! Là dessus je n’ai rien à redire. Qu’il demande à ce collègue de payer les frais de ramassage (mécanique ou manuel) car il est difficile d’aller vendanger discrètement chez un voisin alors que une remorque qui se balade est plus discrète, rien de plus normal. Mais en plus de cela vendre le raisin produit illégalement au noir à 1 € le kilo, passez moi l’expression mais c’est se foutre de la gueule du monde. Cette vendange « hors la loi  » devrait être donnée, mais la mentalité humaine n’est pas ainsi. Et à ce prix là autant aller acheter du raisin au supermarché que chez des gens aussi cupides !

Attention, la vente de raisin entre vignerons n’est pas toujours illégale, mais je reviendrai sur ce sujet un peu plus tard.
Je vous laisse méditer sur ce type de comportements, et ce sujet très très tabou dans le milieu.

9 réflexions au sujet de « Traffic de raisin :-( »

  1. La nature humaine est ainsi faite ….
    Et le milieu paysan est vraiment un panier de crabe. Au lieu de chercher à réussir ils préfèrent dézinguer la concurrence ….

Laisser un commentaire