Première cuve remplie

Voici la première cuve de merlot remplie, Maintenant zou ! au froid ! tout à 5°C pour une petite phase de macération pré-fermentaire dont la durée dépendra de mon humeur ! Non plus sérieusement la durée de cette macération va dépendre de l’extraction de la couleur et des arômes de fruit.

8 réflexions au sujet de « Première cuve remplie »

  1. ok je suppose qu’avec la qualité de la matière première, les produits seront concentrés. Car la quantité de la récolte est assez faible cette année! j’adore cette période ou il faut tout donner afin de tirer la meilleure partie du travil de l’année!!! bon courage et surtout beaucoup de plaisir pour l’élaboration de ce milésime!!!

  2. Patrick :
    Je fais presque toujours une première cuve test pour voir comment s’extraient les tanins et la couleur, en plus des analyses effectuées sur le raisin, qui permettent de déterminer la concentration.
    Je fais effectivement trsè souvent des saignées sur certaine cuve qui en ont besoin.
    Mon grand soucis est depuis la réforme des AOC le coté vente qui oblige à adhérer et surtout payer à l’ODG Bordeaux pour revendiquer du rosé ou du clairet. Moralité je le fais donc en simple vin de France (ex vin de table)
    A suivre pour les saignées !

  3. Guillaume :
    La macération pré-fermentaire permet d’extraire les arômes primaires (les arômes de fruit frais), c’est donc un choix pour augmenter la complexité du vin et dans ses jeunes années le coté charmeur du fruit.
    Quant à la durée elle est fonction de la matière première que l’on ne peut pas changer. Certaines années, l’extraction est rapide (environ une semaine) d’autres années il faut plus de temps.

  4. Oups fausse manip, je finis. Peux tu choisir de laisser macérer plus longtemps pour obtenir une matière une texture, un gout que tu aurais décidé en amont ou bien est ce que la matière première dicte sa loi et que ta marge de manoeuvre est finalement étroite ?

Laisser un commentaire