A l’aide, risque de faillite à cause de la MACIF

Comme vous le savez, le 19 juillet j’ai été victime d’un très grave accident de moto qui a conduit à l’amputation de ma jambe gauche.
Je suis revenu au domaine depuis début avril, mais encore en arrêt de travail et dans l’incapacité de reprendre mon activité.

Depuis l’accident j’ai donc dû embaucher, faire appel à des prestataires dans les vignes, remettre à plus tard de très nombreux travaux car je dois financer sur ma trésorerie qui ne prévoyait pas ce budget pharaonique. Je n’ai pas les moyens de faire faire mon travail.

Or l’assurance de la personne qui m’a renversé : la MACIF, refuse d’assumer ses obligations arguant que l’entreprise n’était peut-être pas fiable ….
Mon avocat va lancer une assignation en référé, mais cette procédure ne verra pas le versement de » quelques fonds que ce soit avant l’automne, date à laquelle je me serai retrouvé en cessation de paiement à cause de la mauvaise foi de la MACIF

De plus aucun matériel n’est adapté pour que je puisse reprendre le travail, il va falloir acheter du matériel, changer des tracteurs embaucher du personnel pour les travaux que je ne pourrai plus jamais faire moi même etc.

Alors face à cette mauvaise foi de la MACIF qui a pourtant reconnu mon droit à indemnisation intégral, je lance un appel au buzz. Relayez cet abus de cette compagnie, transmettez à un journaliste si vous en connaissez un. J’ai peur qu’il n’y ait que la pression du scandale qui puisse faire plier cette compagnie d’assurance avant que les conséquences pour Hourbanon et moi soient irrémédiables.

18 réflexions au sujet de « A l’aide, risque de faillite à cause de la MACIF »

  1. Courage et de tout coeur avec vous dans cette épreuve. Espérons que le relais via Julien Courbet portera ses fruits et permettra de dénouer cette pénible situation. Famille Bannié (amie de la famille Beauvais)

  2. Luc Calomme
    Bonjour à un ami ,vigneron connu de longue date,dont le Château Hourbannon régale nos tables familiales avec toujours autant de plaisir,de qualité constante.Courage Hugues,un tel travail au fil de toutes ces années ne peut qu’être reconnu par la MACIF qui ne peut,elle,se permettre d’entacher sa réputation !
    Amicalement,
    Luc et famille.

  3. Merci, j’ai déjà un très gros cabinet d’avocats spécialisé en droit corporel aussi. Je n’ai pas de grave problème pour ma partie vie privée ça semble suivre un cours normal, c’est sur les conséquences pour mon entreprise où ils ne veulent pas reconnaître mes droits

  4. Merci à vous deux fidèles parmi les fidèles !!!
    Rémi, mon père avait acheté en 1974, mais ça ne change pas la fiabilité du domaine qui a survécu contre vents et marées…

  5. Bonjour Hugues,
    Hourbanon est une entreprise parfaitement fiable et ce, depuis1972 ou 73 ! Nous avons encore le souvenir de sa création par votre papa, du relais pris par votre maman puis par vous-même. Fidèles clients depuis cette période, nous pouvons témoigner de la qualité de vos vins et de votre engagement pour une production respectueuse de l’environnement. Nous espérons que la MACIF reviendra rapidement sur sa décision.
    Bon courage, nous sommes de tout cœur avec vous.
    Marienne et Jean-Claude Rosenwald

  6. Merci de votre soutien et votre relais, je n’ai plus qu’a attendre que l’équipe de RTL me contacte
    J’espère que vous appréciez toujours ceux que je vinifie, j’ai tout fait pour rester dans la même philosophie !

  7. Bonjour
    Mes premiers Hourbanon étaient vinifiés par votre maman ….j’espère que la Macif saura être à la hauteur
    Bon courage
    Ps: l’emission de Julien Courbet peut effectivement être un bon relais

  8. Bonjour,
    Je suis de tout coeur avec vous et j’espère que la MACIF qui me semble être une bonne compagnie d’assurances reviendra sur sa position. Sinon, vous pouvez toujours contacter Julien COURBET sur RTL. Avec son aide (émission) bien des problèmes se règlent.
    Courage.

  9. Merci de votre soutien, j’espère aussi que la MACIF montrera sa grandeur au lieu de mettre en doute mes compétence de gestion et la nécessité de financer mon incapacité à faire mon travail durant mon séjour à l’hôpital et aujourd’hui toujours arrêté et avec une jambe en moins…

  10. Bonjour, je connais les qualités de l’homme et les compétences du vigneron et pour cela je souhaite que la MACIF qui est une grande mutuelle se montre compréhensive.

  11. Merci de votre soutien et de votre relais, dommage de devoir en arriver là, je préférerai me réhabituer à travailler dans mes vignes …

Laisser un commentaire