La vérité sur 2013

2013, millésime quasi mort-né 🙁

Déjà en juin, soit plus de 3 mois avant les vendanges, les médias sabotaient le futur 2013. Certes le climat lors de la floraison n’était pas des meilleurs et cela a eu des conséquences. Mais uniquement des conséquences sur la quantité à venir. Beaucoup de coulure, c’est à dire de fleurs non ou mal pollinisées. Mais pour certains cela suffisait pour en faire une mauvaise année sans attendre de voir la suite !!!!!

Il faut avouer que la fin de saison n’a pas été meilleure. La maturité était en retard et la pourriture en avance. C’est donc l’état sanitaire et non la maturité optimale qui a décidé des dates de récolte.

Résultat, un millésime moyen, ou ce qu’en d’autres temps on aurait put qualifier de mauvais. Mais justement les temps ont changé, et nos connaissances et nos techniques aussi !

Alors pour parler vrai :

  • Non, 2013 ne sera pas un millésime puissant.
  • Non, 2013 ne sera pas un millésime riche et complexe
  • Non, 2013 ne sera pas un millésime de garde.
  • Oui, 2013 sera bon
  • Oui, 2013 sera frais
  • Oui 2013 sera fruité
  • Oui, 2013 sera agréable et « gouleyant »

Le dernier millésime au potentiel aussi médiocre fut 1992, avouez qu’un comme ça tous les 20 ans c’est acceptable !
Mais en 1992, nous étions très loin d’avoir les connaissances et les moyens techniques d’aujourd’hui.

En résumé, ceux qui auront cherché à travailler 2013 sur la fraicheur, le fruité, la rondeur auront un vin très agréable. Un vin sympa à boire jeune, mais qu’en contrepartie il ne faudra pas trop laisser vieillir. Un millésime qui fera ressortir les compétences des meilleurs vignerons. Un millésime qui permettra de boire quelques bouteilles en économisant les grandes années qui méritent vraiment d’attendre encore un peu.

Alors soyez curieux et lorsqu’ils seront à la vente ne refusez pas de gouter les 2013, vous ne pourrez avoir que de bonne surprises.

Ce contenu a été publié dans coup de gueule, Vin, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire