La course contre le temps

Comme beaucoup de collègues, la course contre le temps n’en finit pas …

Malgré les journées à rallonge, les semaines à rallonge j’ai le sentiment de pédaler dans le vide. Non seulement la végétation est en avance de 15 jours, mais André est arrête depuis novembre donc pour ma part son absence me met non pas 15 jours en retard correspondant à l’avance de la vigne, mais presque un mois en retard.

J’espère combler ce gouffre d’ici début juin.

To be continued …..

Ce contenu a été publié dans Vigne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire