Inspection du travail et coup de fusil !?

Hier ont débarqué deux inspectrices du travail.

Je ne reviens pas sur l’utilité de cette administration, mais ces deux charmantes dames (et je l’écrit sans aucune ironie) m’ont expliqué être passées chez d’autre collègues ayant subit la grêle, et avant de partir le chemin pour aller chez d’autres sinistrés.

Elle ont ensuite fait leur travail chez moi. Au passage elles s’étonnaient que mon matériel ne soit pas en route au moment ou elles m’empêchaient de m’en servir, m’occupant à répondre à leur contrôle !!!! Bon ça c’est juste une remarque amusante en passant 🙂

Ma vraie interrogation est : pourquoi venir faire des contrôles chez les sinistrés l’année du sinistre, comme si il ne restait pas suffisamment de vignerons en Médoc qui n’aient pas étés touchés par le grêle ?
Pourquoi ne pas venir les contrôler l’année prochaine ?
Pensez vous réellement qu’un vigneron qui a perdu entre 75 et 100% de sa récolte va être aimable et heureux de se faire contrôler par une administration qu’il ne porte déjà pas dans son cœur ?
Même si ce n’est pas des choses à faire et que je le réprouve, je peux comprendre les collègues qui pourraient en arriver à faire des choses idiote. Pas vous ?

Ce contenu a été publié dans coup de gueule, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Inspection du travail et coup de fusil !?

  1. AMEZ JEAN-LUC dit :

    Ces inspectrices ne sont-elles pas en charge du contrôle du travail non déclaré et d’autres emplois non effectués selon les règles?
    Autant que je sache les vignerons sinistrés non pas vocation d’être exemptes de tout contrôle car leur situation ne les pousse surtout pas à être plus royalistes que le roi!

    • Hugues dit :

      Je suis d’accord que les sinistrés n’ont pas à être exemptés de quoi que ce soit.Mais il s’agissait là du contrôle de sécurité des installation fixes qui ne changent pas beaucoup d’une année sur l’autre.
      Mon propos était juste que je me demandais si les sinistrés n’auraient pas put être contrôlés l’année dernière ou l’année prochaine.
      Lorsque l’on fait partie d’une administration peu appréciée, n’aurait-il pas été plus diplomatique de venir à un autre moment que en plein au moment ou nous constatons l’étendue des dégâts. Dans 3 mois mes installations n’auraient pas été ni plus ni moins au normes mais la pilule aurait déjà été avalée.

Laisser un commentaire