Honte épisode 2

suite à deux commentaires sur cet article, une petite réaction :

Vous avez absolument raison, mais malheureusement les restaurateurs conscients de cet état de fait et prêts à essayer d’inverser la tendances ne sont pas nombreux, et pour les discours que je peux entendre, certains, trop nombreux, préfèrent encore augmenter les marges justement parce qu’ils ne vendent pas assez de vin.

Quant au fait que les restaurateurs aient des frais (loyers, salaires etc.) j’en suis bien conscient, mais cela est démontré chiffres à l’appui que mes charges sont au moins aussi importantes, et dans 9€ TTC je fais rentrer mon cout de production, le financement de mes futurs investissements et mon bénéfice. Il m’est avis que ce restaurateur n’a pas besoin de 18 € pour ses frais sur le vin le prorata des charges générales et son bénéfice !!!! A moins qu’il ne soit trop gourmand, et c’est sous entendu dans mon raisonnement.

N’oublions pas qu’ils bénéficient d’une TVA à 5,5% sur la partie bouche, et que les prix moyens ,selon les observateurs officiels, n’ont pas diminués et que la filière n’a créé aucune embauche après ce changement de TVA …

Il faut que les intermédiaires comprennent qu’à force de prendre les gens pour des cons ils vont s’en rendre compte. Je suis d’ailleurs stupéfait que depuis que cet état de fait existe les consommateurs se laissent encore faire.

Le intermédiaires et distributeurs sont nécessaires voire indispensables, mais d’après tous les chiffres dans diverses filières que je possède, les intermédiaires et distributeurs font des marges nettes 3 à 10 fois supérieures aux producteurs et fabricants, pour des risques et investissements bien moindre.

Un peu de raison et de modération là aussi ne ferai pas de mal !!!!!!

Ce contenu a été publié dans commerce, coup de gueule, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire