Guerre Bio/Chimique

Voilà bien un sujet qui met en avant la bêtise humaine, alors qu’il devrait plutôt prouver l’intelligence au service de la protection de notre environnement !
En effet, les « bios » critiquent les « chimiques » et les « chimiques » critiquent les « bios ».
Parfois tout ce petit monde passe plus de temps à se critiquer qu’à essayer de faire son travail du mieux possible.

Et si pour une fois on essayait de dépassionner le débat et de ne regarder que les faits et la réalité ?

Comme tout être vivant la vigne est sujette à des maladies. Et pour lutter contre ces maladies, comme pour les êtres humains, il faut utiliser des médicaments, sans ces médicaments et si on laisse les maladies s’installer , la vigne va dépérir et ne produira pas. Car ce n’est pas une plante sauvage et résistante. De plus il faut que les entreprises puissent produire suffisamment pour continuer d’exister.
Il existe deux sortes de médicaments, des médicaments d’origine chimique et des médicaments qui sont homologués en lutte biologique.

On appelle ces médicaments des produits phytosanitaires ces produits contiennent une ou plusieurs matières actives qui vont lutter contre les maladies.
Ce n’est pas parce qu’une matière active est d’origine chimique et par ce seul principe, qu’elle est mauvaise ou toxique. A contrario, ce n’est pas non plus parce qu’une matière active est homologué en lutte biologique qu’elle est sans danger.
Les maladies de la vigne sont principalement des champignons donc toutes les matières actives que l’on utilise sont toxiques au moins contre ces champignons !
Restons objectifs et rappelons nous que la nature est plus forte que l’homme, beaucoup beaucoup plus forte. Même l’industrie chimique n’a pas réussi à faire de poison plus puissant que certains champignons, insectes,  serpents ou que certaines grenouilles. N’oublions pas que la radioactivité, c’est naturel, le pétrole, c’est naturel et encore bien d’autres choses qui mal utilisées ou trop utilisées deviennent dangereuses et toxiques.

Certaines matières actives d’origine chimique sont dangereuses et toxiques et d’autres le sont moins. Les matières actives homologuées en lutte biologique sont elles aussi toxiques voir dangereuses. En effet en lutte biologique le cuivre et le soufre sont les deux matières actives utilisées contre les champignons de la vigne. L’homologation en lutte biologique n’est pas synonyme d’innocuité des produits phytosanitaires.
C’est comme tout, c’est la modération est le bon usage qui rendent les choses moins mauvaise, et leur coté bénéfique plus important.
Ces produits phytosanitaires sont nos armes pour lutter contre les maladies et arriver à produire du raisin. Et comme une arme peut nous servir à chasser pour nous nourrir et survivre mais elle peut aussi servir à assouvir les pires instinct et déviances de l’être humain !

Oui il y a des vignerons bio qui cultivent mal leurs vignes.
Oui il y a aussi des vignerons en lutte conventionnelle qui utilisent trop de produits, et des produits mal choisis.
Oui il y a des mauvais « élèves » partout !
Oui il y a aussi des caricatures partout !

Mais n’oublions pas que la majorité, que ce soit chez les vignerons « bios » ou les « chimiques », tous essayent de travailler du mieux possible, et que les excès ne sont heureusement qu’une minorité.

Alors essayons de ne pas être nous aussi des caricatures. Arrêtons de prendre en exemple les caricatures de chaque « camp » pour en faire des généralités.
Chimique ne rime pas plus avec mauvais que bio ne rime avec bon.
En revanche ce qui rime avec bon c’est modération.

Je vous laisse méditer et réagir là dessus…..

Ce contenu a été publié dans coup de gueule, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire